Blog Khumbu Shangrila les news du Népal

Nouveau trek de l'agence le Tashi Lapsa

Nouveau trek sur le site de l'agence.

 

Le Tashi Lapsa depuis Jiri avec remontée de la vallée du Solo Khumbu, le passage du Tashi Lapsa à 5750 m et la descente par la vallée du Rolwaling.

 

Un trek soutenu avec des paysages très différents où dans le Solo Khumbu cela ressemble un peu aux Alpes du sud, puis à partir de Thyangbo on pénètre en haute montagne avec 2 camps d'altitude dont un à 5600 m, pour terminer par la vallée sauvage du Rolwaling.



Saison expéditions printemps 2017 au Népal

Everest
Everest

 

 

450 grimpeurs dont 190 étrangers ont gravi l'Everest cette année.

 

Il y a eu 375 permis de délivrés aux 42 équipes présentes.

 

Pour l'ensemble des expéditions sur des 8000 m au Népal ce printemps 2017 il y a eu 840 grimpeurs inscrits dans 109 expéditions.

 

Ainsi, 113 personnes se sont inscrites pour le Lhotse, 77 pour le Dhaulagiri, 45 pour le Makalu, et 14 à l'Annapurna.

 

De mauvaises conditions météo ont empêchée les ascensions prévues au Kangchenjunga.

 

Dans l'ensemble une bonne saison himalayenne.

 


Fermeture des accès à L'Everest, Cho Oyu et Shisha coté Tibet

Le Shishapangma
Le Shishapangma

 

 

Le gouvernement Chinois indique qu'il ferme les accès à l'Everest, au Cho Oyu et au Shishapangma cet automne 2017.

 

C'est toujours un gros problème avec le gouvernement Chinois qui assez souvent prend la décision de fermer sa frontière coté Tibet et interdit les accès aux camps de base de l'Everest, du Cho Oyu et du Shishapangma au dernier moment.

 

Or toutes les expéditions qui étaient prévues sur ces sommets le sont depuis de longs mois. Pourquoi ces interdictions 2 à 3 mois avant les départs?.

 

Parmi les raisons évoquées il y a le fait qu'un grimpeur polonais a réalisé la traversée de l'Everest sans permis.

On dit aussi que la Chine a peur qu'il y ait des troubles au sujet du Tibet.

Enfin, des alpinistes auraient porté le drapeau Tibétain au sommet de l'Everest ce qui n'a pas plu aux autorités chinoises.


0 commentaires

Impact des tensions avec le Qatar pour les Népalais

Mardi Himal trel
Mardi Himal trek

Les tensions entre le Qatar et les Emirats Arabes Unis, Bahrein et l'Arabie Saoudite ont des conséquences sur les migrants Népalais qui travaillent au Qatar.

 

Les compagnies aériennes telles Emirats, Ethiad qui transitent par le Qatar depuis Kathmandu ont suspendu leurs vols vers le Qatar.

 

Le Qatar est la région du Golfe préférée des Népalais il y a plus de 1000 Népalais qui chaque jour prennent l'avion en direction du Qatar ou  en reviennent.

 

En outre, 25% du PIB du Népal provient des fonds envoyés par les Népalais depuis les pays du Golfe.

 

Tous ceux qui sont allés au Népal via les pays du Golfe et en particulier le Qatar ont remarqué que les avions entre Doha et Kathmandu à l'aller comme au retour étaient à 90% occupés par des Népalais.


Nouveau trek Mardi Himal trek

Mardi Himal trel
Mardi Himal trek

Mardi Himal et un trek court de 10 jours accessible en famille.

 

L'équipe de Khumbu Shangrila est allée le repérer en avril. Nous vous proposons un retour par un chemin différent de celui de la montée afin de réaliser une boucle. Nous reviendrons par le village de Lwang où nous visiterons la coopérative qui fabrique un thé vert de toute qualité.


Traversée du Népal (suite)

Village de Ghunsa dans le Kangchenjunga
Village de Ghunsa dans le Kangchenjunga

Jules et Corentin qui font la traversée du Népal sont déjà au village de Ghunsa dans la vallée du Kangchenjunga.

 

Ils sont en avance de 2 jours sur leur programme. Nous les avons eu par téléphone et tout va bien.

 

Ils ont déjà traversé le col Mirgin à 4800 m et ces prochains jours avant de rejoindre la vallée du Makalu ils vont monter à Pangpema 5100 m pour voir la Kangchenjunga le 3 ème plus haut sommet de la planète.



Départ de la traversée du Népal

C'est parti pour nos 2 amis Corentin et Jules pour la traversée du Népal par les hauts cols.

 

Ils ont rejoint hier Suketar dans la vallée du Kangchenjunga et en 3 mois ils rejoindront Jumla dans le haut Dolpo.

 

Entre temps ils auront traversé les 3 cols entre Makalu et Khumbu, le gros morceau de cette traversée, puis les cols du Khumbu, rejoindront le Rolwaling par le Tashi Lapsa, passeront les vallées du Manaslu et des Annapurnas pour terminer par le Dolpo.

 

Bonne traversée à eux.



Sommet de l'Everest avec GPS pour certifier son ascension

 

Suite à la fraude de l'année dernière concernant l'ascension de l'Everest où 2 Indiens avaient dit avoir atteint le sommet, dires confirmés par leur officier de liaison qui n'était même pas au camp de base, le gouvernement Népalais prend des mesures pour éviter que cela se reproduise.

 

 

Les ascensionnistes devront avoir avec eux un GPS et enregistrer leur trace afin de prouver qu'ils ont bien atteint le sommet.

 

 

On aimerait aussi en savoir plus sur les mesures prises concernant "le scandale" des officiers de liaisons qui se font payer grassement et ne remplissent pas leurs prestations.


De nouvelles sources d'eau chaude dans la vallée de Beni

Tatopani sur le Tour du Dhaulagiri au départ de Beni. Photo Hyuk-Rae Min
Tatopani sur le Tour du Dhaulagiri au départ de Beni. Photo Hyuk-Rae Min

C'est connu il y a de nombreuses sources d'eau chaude au Népal. Globalement elles se situent surtout dans la région des Annapurnas.

 

On en compte plus de 32 et 5 nouvelles viennent d'être découverte dans la région de Beni.

 

Elles renferment du calcium, de magnésium et du potassium et améliorent le fonctionnement des articulations et peuvent aussi contribuer régénérer la peau.

 

Au retour d'un trek rien de mieux que de se baigner dans une source d'eau chaude pour se refaire "une santé".

 

Plusieurs villages portent le nom de Tatopani qui signifie eau chaude.

 

Sur la photo Tatopani jsute après Beni.  Photo Hyuk-Rae Min


Halte à l'arnaque dans les taxis de Kathmandu.

 

Le gouvernement Népalais accélère l'installation de compteur kilométrique et de facturation dans les taxis de Kathmandu.

 

Jusqu'à présent les chauffeurs de taxis profitaient des touristes pour facturer à des tarifs très élevés les trajets en taxis.

 

De nombreuses plaintes ont été déposées et le gouvernement a décidé de sévir.

 

Il exige des chauffeurs de taxis l'installation d'un compteur dans le véhicule et si ces derniers sont en infraction à ce sujet ils seront interdit de circulation.

 

Plus de 10 000 taxis opèrent dans Kathmandu.

 

Préférez les Tuk Tuk beaucoup moins chers, bien plus sympas et respectueux de l'environnement car ils fonctionnent à l'éléctricité ou au gaz.


Un vol par jour sur Tumlingtar

La compagnie aérienne Népalaise Simrik Airline qui opère au Népal augmente ses vols en direction de Bharatpur et Tumlingtar.

 

 

Il devrait y avoir 1 vol par jour pour Tumlingtar.

 

 

C'est une bonne nouvelle pour le trekkeurs qui font le trek du camp de base du Maklau ou la traversée des 3 cols entre Khumbu et Makalu  ainsi que les  himalayistes qui font l'ascension du Makalu.


Lhosar nouvel an Tibétain

Lhosar est la fête du nouvel an Tibétain en général en fin février avec la nouvelle lune.

 

 

Plusieurs ethnies célèbrent en famille cette fête comme les Sherpas, Gurungs et les Tamangs.

 

 

Tout le monde s'habille en tenues traditionnelles et le spectacle est de toute beauté à Bouddhanath et Swayambuath.

 

 

Ang Tsering family en tenues traditionnelles.

 

"Happy losar 2144 all my family/relatives/friends all over the world" Ang Tsering.


C'était prévisisble

Manang sur le tour des Annapurnas
Manang sur le tour des Annapurnas

On s'en doutait l'utilisation de 4x4 par les touristes entre Besisahar et Manang sur le tour des Annapurnas a eu pour conséquence une nette augmentation du MAM (Mal Aigu des Montagnes) pour de nombreux trekkeurs.

 

L'étude menée par ACAP (Aire de Conservation de l'Annapurna ) et HRA (l'Himalayan Rescue Association) indique  que plus de 50% des personnes atteintes de mal des montagnes étaient montées en 4x4 jusqu'à Manang. Ce pourcentage est le plus élevé jamais observé.

 

Les phases normales d'acclimatation de ne peuvent pas être respectée avec une montée aussi rapide en altitude.

 

L'étude indique aussi que de nombreux népalais montés aussi en 4x4 ont été sujets aux même symptômes.


Traversée du Népal par la haute route départ le 20 mars pour Corentin et Jules

Parcours de la haute route de la chaîne Himalayenne du Népal.
Parcours de la haute route de la chaîne Himalayenne du Népal.

Bientôt le départ pour Corentin et Jules pour la traversée du Népal par la haute route. 3 mois de trek.

 

Départ le 20 mars de Suketar dans la vallée du Kangchenjunga puis iles rejoindrons la camp de base du Makalu avant de traverser les 3 cols entre Makalu et Khumbu East Pass, West Pass et Amphulapasa.

 

Ensuite les cols du Khumbu, Kongma La, Chola et Renjo Pass.

Puis le Rolwaling par le Tashi Lapsa.

 

Ils enchaîneront le tour du Manaslu et le tour des Annapurnas jusqu'à Kagbeni.

 

Ce sera ensuite le haut Dolpo par Chharka Both et le Numa La et Baga La pour rejoindre le lac Phoksundo et Jumla.

 

Retour vers le 20 juin à Kathmandu. Bonne traversée à eux.

 

 


Wifi gratuit dans les Annapurnas et Khumbu

Manang sur le Tour des Annapurnas
Manang sur le Tour des Annapurnas

Le gouvernement Népalais planche sur l'installation de wifi gratuit sur les parcours du tour des Annapurnas et du camp de base de l'Everest dans le Khumbu.

 

Le but est d'une part de promouvoir le tourisme au Népal en particulier dans ces régions via les photos et commentaires envoyés par les trekkeurs. D'autre part, de permettre une information rapide et précise en cas d'événements graves.

 

Techniquement il s'agira d'un réseau en fibre optiques qui reliera les zones de wifi.

 

Si la réalisation est un succès d'autres zones seront étudiées.

Actuellement dans les secteurs Annapurnas et Khumbu le wifi est présent dans la quasi totalité des lodges mais les tarifs sont parfois très élevés ou mal adaptés. Ainsi certains lodges du Khumbu facturent l'accès au wifi 10 euros pour 24 h alors que d'autres plus réalistes demandent 1 à 2 euros pour 2 heures ce qui correspond mieux à l'utilisation en trek.


Bientôt un nouvel accès pour Lukla

La route entre Phaplu et Surkhe est en construction. Surkhe est à 2 heures de Lukla à pied.

 

En premier lieu cette route est surtout utile pour les habitants du Khumbu car il n'y a qu'un seul accès motorisé pour le Khumbu depuis Kathmandu c'est l'avion. Sans compter que l'atterrissage à Lukla est un grand moment.

 

De plus, compte tenu du tarif de nombreux habitants de la région ne peuvent pas prendre l'avion. Enfin, le transport des marchandises par avion est aussi très cher d'où les tarifs dans les lodges les plus élevés du Népal.

 

Pour les touristes c'est une alternative à l'avion lors de gros problèmes météo. On se rappelle qu'en novembre 2011 près de 3000 touristes ont été bloqués à Lukla du fait de mauvaises conditions météorologiques.

 

Si tout ce passe comme prévu la route sera terminée en 2019.


Visitez  Langtang

La vallée du Langtang a été l'une des plus touchée par le tremblement de terre d'avril 2015.

 

Les habitants qui avaient perdu leur maison et quitté la région reviennent depuis que la reconstruction piloté par le comité de gestion et de reconstruction du Langtang est effective.

 

Aujourd'hui la reconstruction est bien avancée et les treks commencent à reprendre permettant ainsi aux habitants d'avoir du travail et des revenus.

Les villages de Langtang et de Kyanjen Gompa sont en mesure d'accueillir journellement 300 touristes.

 

Les sentiers de trekking depuis Syaphrubesi ont été réparés et sécurisés.

 

Enfin, au fond de la vallée le dernier village de Kyanjen Gompa s'équipe d'une production d'électricité de 100 KVA.


Double peine pour les bhoutanais réfugiés au Népal

On compte au Népal près de 120 000 réfugiés bhoutanais qui séjournent dans les camps du HCR le Haut Commissariat aux réfugiés.

 

Le royaume du Bhoutan bouddhiste a depuis de nombreuses années pour préserver son identité introduit des lois nationalistes et ethniques qui ont conduit à l'expulsion entre autre de Népalais de religion hindoue.

 

Actuellement aucune solution pour permettre à ces bhoutanais de retourner au Bhoutan ainsi ils "attendent" dans des camps de réfugiés au Népal.

 

Une famille de bhoutanais des ces camps du Népal devait se rendre aux Etats -Unis pour retrouver leurs enfants qui y vivent depuis de nombreuses années vient de se voir interdire l'accès aux USA du fait des nouvelles lois du gouvernement Trump.

 

On compte aux USA environ 90 000 réfugiés bhoutanais. Pour tous ceux qui sont encore au Népal c'est une porte qui se ferme et le gouvernement Trump a précisé que l'accès aux USA était suspendu jusqu'à nouvel ordre.


La reprise de l'activité touristique se confirme

Manang
Manang

La région de l'Annapurna a vu le nombre de touristes augmenter en 2016 par rapport à 2015 l'année du tremblement de terre qui a porté un coup très dur au Népal.

 

Ainsi s'il n'y a eu que 80 000 touristes en 2015 en  2016 il est venu près de 114 000 visiteurs.

Néanmoins on est loin des chiffres d'avant le tremblement de terre qui en 2014 a vu dans la région des Annapurnas 130 000 touristes.

 

Toutefois cela est une très bonne nouvelle signe que la reprise de l'activité touristique est en marche.

 

La région de l'Annapurna est la région qui concentre le plus grand nombre de trekkeurs chaque année avec en moyenne plus de 120 000 trekkeurs par an. Loin devant le Khumbu et le Mustang avec 35 000 visiteurs par an.

 

Mais il faut relativiser ces chiffres. La majorité des touristes de l'Annapurna sont surtout des Indiens qui viennent à Multinath depuis Pokhara pour faire un pèlerinage. Alors que la région entre Besisahar, Manang et le Thorong Pass était plutôt "déserte" en 2016. 


La fin d'une époque dans Kathmandu

Pour faire face aux problèmes de pollution et d'engorgement du trafic dans Kathmandu le gouvernement veut développer les transports en commun de plus grande capacité.

 

Dès le mois de mars 2017 les célèbres Tuk Tuk vont commencer à disparaître. L'objectif est d'en remplacer 50% en moins d'un an.

 

Depuis plusieurs années les Tuk Tuk sont soit électrique soit au gaz. C'est surtout un problème de congestion du trafic qui motive leur remplacement.

 

Par contre, pour les véhicules de plus de 20 ans qui fonctionnent à l'essence mais aussi pour les minibus le but est de réduire la pollution.

 

Place à des cars de plus grande capacité et d'une conception moderne en matière de rejet.


Office du Tourisme Népalais

Association Agences de Trekkings au Népal

Mountain Nepal Association